le-point-de-non-retour-1

Je ne vais pas vous mentir, eboock, paddle, kindle et même kobo me semblent encore totalement hermétiques

      Le POint de non retour  pioché dans les rayons à l'arrière de ma bibliothèque a donc été l'hameçon d'attente pour retourner en librairie m'équiper pour ces semaines de congés.
J'y ai redécouvert quelques pages savoureuses et pédagogiques sur l'art d'écrire et de lire, un éditeur venant à la rencontre d'une très jeune écrivaine, attiré par la photo de sa soeur glissée dans le manuscrit, lui donnant quelques conseils de surcroit :

 "...Pour commencer, un dialogue écrit doit être d'une qualité supérieure à ce qu'est la conversation de tous les jours. Il doit être plus vivant, plus tranchant. Tout doit être plus coloré. La personnalité des interlocuteurs doit être mieux marquée.
Les gens intelligents doivent être plus intelligents et les sots plus sots qu'ils ne le sont en réalité, faute de quoi les personnages et les répliques ne passeront pas la rampe et votre livre sera plat."

et plus loin :

" Il vous faudra également choisir vos lectures. Ne lisez pas trop de livres du même auteur, car vous risqueriez de le calquer, et c'est une erreur qui ne pardonne pas. <i<l vous faudra lire les auteurs classiques, car ils donnent des bases solides dont vous ne pourrez vous dispenser.
Et en les lisants, prêtez attention à la maière dont il font entrer et sortir les personnages, dont ils les font se déplacer, à la manière dont ils créent ce qu'on appelle l'atmosphère...Tout ce genre de choses.
Chacun a son style propre, ainsi vous ne risquerez pas d'être influencée par l'un ou l'autre en particulier.

          Une fois les personnages bien campés entre les familles Cunnigham et Crewe, et leurs ramifications, l'intrigue digne d'un roman d'espionnage va pourtant s'épurer jusqu'à vous faire supputer qui, entre voleur de bijoux et jaloux de longue date, peut être l'assassin successif de deux servantes...anodines ?
Le tout saupoudré d'une histoire romanesque qui tirera une jeune fille des griffes d'une cousine abusive, et servi par une plume dense et alerte où Miss Silver brille tout autant que sa descendante Miss Marple...

    ...en agitant ses aiguilles de la même façon jusqu'à tricoter bonnet et brassière rouge cerises au profit de la petite Joséphine !

Un nouveau PAtricia Wentworth devrait paraître en Français en Novembre 2017, mais celui au milieu de ma liste (déjà lu) parle également de joyaux... décevant, car si l'intrigue est au niveau d'un Indiana Jones, l'action est redondante et traîne en longueur. Une oeuvre de jeunesse ?

 

00029248

 

et cette pile viendra m'obliger à laisser les mains (et la tendinite) tranquille, puisque même la cabine de plage sur cette dernière image n'a pu recevoir sa tapisserie !

* à retrouver également les émissions de France culture sur l'écriture et Virginia Woolf cette semaine