Ma Perlinpinpinbox

02 mars 2015

L'histoire du cake (à la bière)

             Il y avait une fois, dans une île déserte des bords de la Mer Rouge, un Parsi qui vivait au bord de la mer, sans rien de plus que son bonnet et son couteau, et un fourneau, de l'espèce à laquelle il ne faut jamais toucher.
Un jour il prit de la farine, de l'eau, des raisins, du sucre etc...et se confectionna un gâteau qui avait 2 pieds de large et 3 d'épaisseur... Et il le fit cuire jusqu'à ce qu'il fût à point et sentît bon...
            Mais au moment où il allait le manger, voici que descendit à la grève un rhinocéros avec une corne sur le nez, deux petits yeux de cochon et peu de manières.
En ce temps-là, la peau du rhinocéros lui allait tout juste et collait de partout; elle ne faisait de pli nulle part...

.
édition Castor Poche

           Il dit : "quoi ?!  Le Parsi lâcha son gâteau et grimpa jusqu'en haut d'un palmier, vêtu seulement de son bonnet d'où les rayons du soleil se reflétaient avec une splendeur -plus- qu'orientale.

           Le rhinocéros renversa le four, et le gâteau roula sur le sable, et le rhinocéros l'empala sur la corne de son nez puis s'en alla en remuant la queue 

00015054 cake bière Ciorane

          Alors le Parsi descendit de son palmier, remit son four sur pied et récita le sloka suivant, lequel, puisque vous ne le connaissez pas, je vais avoir l'avantage de réciter :

Toujours il en cuità l'imprudent qui
chipe les biscuits
par le Parsi cuit.

       Ce qui voulait en dire bien plus long que vous ne sauriez croire, parce que cinq semaines plus tard, il y eut une vague de chaleur dans la Mer Rouge et tout le monde enleva tous les habits qu'il avait sur le dos.

       Le Parsi enleva ses habits, son bonnet... mais le rhinocéros enleva sa peau et la jeta sur ses épaules comme il descendait se baigner vers la mer ; dans ce temps-là, elle se boutonnait par-dessous, au moyen de trois boutons, et ressemblait à une combinaison de plongée....
Il se mit à barboter dans l'eau et à souffler des bulles par le nez; il avait laissé sa peau sur le bord.

Bientôt le Parsi arrive et trouve la peau et sourit d'un sourire qui lui fit deux fois le tour de la figure. Puis il dansa trois fois autour de la peau et se frotta les mains.

        Ensuite il alla à son camp et emplit son bonnet de gâteau, car le Parsi ne mangeait jamais autre chose que du gâteau et ne balayait jamais son camp.
Il prit la peau, et il secoua la peau, et il racla la peau, et il l'incrusta de vieilles miettes sèches de gâteau qui gratte et de quelques raisins brûlés, tant et tant qu'il y eut moyen.

00014899

00014900


Puis il remonta dans son palmier et attendit que le rhinocéros sortît de l'eau et remît sa peau.
Ce qu'il fit !

        Il boutonna les trois boutons, et ça le chatouilla comme des miettes dans un lit. Alors il voulut se gratter et ça devint pire. Alors il se coucha sur le sable et se roula, se roula, et chaque fois qu'il se roulait , les miettes le dérangeaient dix fois plus.
Alors il courut au palmier et se frotta, se frotta et se refrotta contre.
Il frotta tant et si fort que sa peau fit un grand pli sur les épaules et un autre grand pli dessous, là où il y avait les boutons (mais les boutons avaient sauté à force d'être frottés), et il fit d'autres plis tout autour des pattes.

        Son humeur se gâta, mais c'était bien égal aux miettes. Elles restaient sous sa peau et le démangeaient très fort.
De sorte qu'il rentra chez lui très en colère et se grattant tout du long; et depuis ce jour tous les rhinocéros ont la peau qui fait de grands plis, et un mauvais caractère : tout ça à cause des miettes qu'il y a dessous.

J'adore ces "Histoires comme ça" de Rudyard Kipling, qui expliquent d'une façon pleine de fantaisie les débuts de l'humanité.
Quand dans l'odeur encore chaude de sa cuisson, je coupe en tranches mon pain au levain, farine de riz et graines, les miettes m'en rappellent toujours ce récit.

Mais aujourd'hui, pour adapter le cake à la bière de Ciorane, j'ai chauffé dans 25 cl de bière environ 150 gr de raisins blonds, 60 gr de sucre vergeoise et 100 gr de beurre qui ont fondu dedans, pendant 10 minutes. Une fois refroidi, j'ai ajouté au mélange 250 gr de farine de riz, 1/2 sachet de poudre levante, des épices à pain d'épice (cannelle, gingembre, cardamome) et 2 oeufs battus.

Il a bien fallu 55 minutes à 180+ pour cuire l'appareil dans un moule à cake mais... J'avais ajouté sur le dessus un peu de graines de pavot, pour le craquant....

car ne croyez pas que ce Cake à la bière puisse faire craquer la peau d'un rhinocéros et ses boutons !

 

 

 

Posté par giovinetta à 23:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


25 février 2015

Un projet pour Noël 2015 (2)

Tout d'abord les devoirs de vacances ,
des motifs dont les urgences se sont entrecroisées :

 

0001505900015061 00015066

Un mélange de l'Angioletto de Luli et petit canard motif ancien
pour la naissance d'Antoine, fils de l'organiste de l'entrée en Carême
(extr. Miserere de Michel R. Delalande)

 

00015067 00015078
Les vernis 'Belle de la tête aux pieds' de Carmela

et un charm miroir pour la salle de bain d'une Jeune fille

00015062 00015079 00015104
Le devant de la robe Phildar N°3 pour une naissance de printemps :
j'ai modifié le froncé en montant les mailles de point mousse
directement sur les mailles arrêtées au rang précédent
ne voyant pas l'utilité de coudre le trou après coup

00015120

et j'ai trouvé ce Dimanche au marché, à prix mini
de mignons chaussons réversibles pour aller avec,
une des créations de La petite Perrette sur Toulouse

Mais par à-coup, j'ai entamé la deuxième page du Livre de Noël de Roxane,
une porte de feutrine bleue, soulignée d'un simple point avant,
patins et couronne de Noël,
mais lanterne brodée extraite du fuseau de Mamigoz
Les motifs free de ses petites bottes en calendrier de l'Avent sont à croquer !

 

00015105  00015110

 

00015053

tissus trouvés au Petit comptoir et chez Arrow (velours héla gris foncé à pois d'argent
et non bleu comme au soleil)
en prévision de la couverture et doublure

Pour terminer cette revue de vacances,
le plombier du quartier a de l'humour,

ne trouvez-vous pas ?

00015058

 

Posté par giovinetta à 07:20 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 février 2015

Gourmandise de vacances

Un passage imprévu de famillle..
de quoi booster mon envie flageolante de pâtisser pour se revigorer après la balade sous la neige de début Février,
et reprendre une recette de croissant brioché qui ressemble fort au Chinois ou au Kringle
et c'est d'ailleurs la même recette que le 'Pain tournesol" de Nad cuisine, dont j'ai adopté la mise en forme.
Il est toujours délicat d'arriver à une belle levée avec la farine de riz,
la difficulté venant de ce que la farine de riz ne s'agglomérant pas, la pâte pour lever doit demeurer un peu pâteuse -mais non liquide, ce qui interdit la mise en forme...
mais j'ai doublé la production de levain de la fournée de pain habituelle et avec cette superposition de couches,
le résultat est tout de même acceptable après environ 8 h de levée (une nuit ou une journée, et la maison sent bon au lever...ou au dîner !)

Il vous faut :

12 cl de lait, 1 oeuf battu, 1 cs de sucre, et une de sucre vanillé, 1cc de sel, 30 gr de beurre mou pour 300 gr de farine et 2 cc de levure déshydratée ou un petit bol de levain bien mûr.
Environ 20 gr de beurre fondu pour enduire les disques de pâte.

Mixez longuement les ingrédients en terminant par la farine et le levain et former une boule.
Dégazer le pâton, divisez en 16 boules égales.
Etaler 4 boules en 4 disques que vous superposez en les badigeonnant de beurre fondu (la farine de riz collant sans s'amalgamer durablement, procédez sur des feuilles de plastique alimentaire, cela se décolle très bien).


00014904 00014905 00014906

 
Rouler bien serré et découper ce rouleau en triangles que vous placerez bien serrés dans un moule beurré et fariné.
Procéder de la même manière pour les autres boules de pâte.
laisser lever : une heure au moins avec la levure de boulanger
une nuit ou une journée pour la pâte avec levain
Badigeonner le dessus de beurre fondu ou de jaune d'oeuf délayé (j'en garde toujours une peu dans la coquille)
Enfournez 25 à 30 minutes à 180°
Saupoudrez à l'envi de sucre glace pour servir.

On peut ajouter de la pomme entre les disques de pâte mais je n'ai pas essayé.

00014909 

Comme en grande gourmande gourmet, j'étais tentée depuis un moment par le Vaution de Verviers de Ciorane,
j'avais prélevé une petite part de pâte que j'ai à nouveau étalée en 4 disques
non sans l'avoir comme elle l'explique fourré de vergeoise brune et de canelle pour un mini-gâteau à deux...fort apprécié !
Cela tombe bien, car elle explique que la levée doit être légère ! :)

00014908 00014913

 

 

Posté par giovinetta à 16:23 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 février 2015

Interlude

00015100

00015087 00015081

 

 

 00015085

00015082

Jardin japonais à Compans-Caffarelli -Toulouse-

00015098 00015099

parure d'hiver de Cornouillers ardents
et premières fleurs de pêchers

et le weekend passé, balade au Muséum de Toulouse
et ses serres de cactées

00015034000150400001504100015035

 

00015033

00015042 00015044

00015047
Iris d'Algérie

0001504800015045

 

un petit clin d'oeil à St Valentin
pour attendre la venue du printemps
et souhaiter de bonnes vacances à ceux qui ne les finissent pas comme à Toulouse

00014984

00014987

Posté par giovinetta à 16:17 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 février 2015

Un hiver en blanc (en-cours)

Pour aller avec cette neige poudrée qui est restée une semaine à Toulouse,
j'ai mis sur mes aiguilles la laine Katia Dolce Merino
un délice de douceur avec 50% de Pure laine vierge.
Elle glisse si bien que c'est presque dommage de ne faire que cette bordure ajourée en bas
pour le Modèle Phildar free N°3 Layette

00014914Moyenne


mais je ne peux trouver le patron du modèle Clara de Karin Vestergaard Mathiesen que je convoite,
repéré sur Pinterest,
avec sa belle encolure de feuilles et sa taille froncée (point de riz ?)

Clara Dress - free pattern

Il ne se vend qu'en kit (en plus anglais ou danois) avec une laine Alpaga qui ne semble pas adéquate pour des petits
et il me semble qu'il faut le faire venir des USA....
J'aurais bien acheté le tuto à quelqu'un qui l'ait
mais je ne pense pas que ce soit très éthique, malgré le faible coût,
et je n'ai pas vu de tuto en français.

           Pour en revenir au Modèle Phildar sur mes aiguilles
il dispose d'un joli noeud sur le devant, ou plutôt un froncé que j'enjoliverais bien d'un noeud
Cela me donne un avant-goût de printemps,
une nièce par alliance devant donner naissance fin Mars à une petite fille.

0001497000014975

 

00014973

J'ai commencé le devant et sans doute les quelques jours de congé vont me permettre d'avancer sur la partie froncée
ainsi que terminer la page N°2 du Livre de Noël avant le 25 du mois.

une petite photo du début avec une fournée de mes yaourts au lait de soja (8heures en cocotte-minute chauffée à bonne température par mi-hauteur d'eau bouillante, utilisée ensuite pour autre chose)

et hier, une balade en ville m'a permis de constater que le sous-sol de la Fnac est consacré au rayon jeunesse,
pour les livres (quel stock ! dans tous les sens)
mais également des jeux, jouets, panoplies...
Et peluches dont ces chaussons mini-prix drôlement attirants par leur douceur !

 

et si vous avez encore envie de voir Toulouse sous la neige
Visitez le lien de Céline dont l'habileté photographique
et le coup d'oeil vous ravieront

Posté par giovinetta à 12:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,



06 février 2015

Jardin d'hiver suite...

Il est arrivé une drôle d'histoire à Malika.
Un jour,
elle s'en va du côté du bois.
Elle ramasse un escargot rayé
puis elle avance un peu plus pour cueillir une branche de houx
et saute derrière une rainette verte.
Dans la clairière, il y a une vieille maison en ruine
entourée de grandes herbes et de fleurs pâles qui sentent fort

et devant la maison une très vieille femme,
qui cueille les herbes et les fleurs pâles.

MAlika s'approche et dit gentiment :
-Bonjour madame; je peux vous aider ?
La vieille jette un coup d'oeil à Malika :
"qu'est-ce qu'elle fait là, cette petite,
est-ce qu'elle veut me voler mes secrets ?"
Elle agite sa canne d'un air méchant :

-Va t'en de là, gamine, Les fleurs, c'est du poison !
si tu les respires, tu seras malade !

Mais MAlika est une petite fille curieuse.
Cette histoire de poison lui plait beaucoup.
- "J'aimerais bien connaître les fleurs qui sont du poison,
Est-ce qu'on ne fait pas aussi des remèdes avec ?

MAis la vieille menace :
-Méfie-toi, gamine,
il y a des vieux crapauds qui bavent dans les herbes !

Malika réplique :
- C'est gentil, les crapauds,
ça mange les moustiques
et ça bave moins que les escargots.


La vieille grommelle
et ajoute avec un drôle de sourire :
-Approche un peu...
Elle regarde Malika au fond des yeux et chuchote :
- Les secrets des fleurs t'intéressent ?
Et tu n'as pas peur des crapauds ?

Alors la vieille se met à parler à l'oreille de Malika
Puis elles s'éloignent ensemble
à travers les hautes herbes
Et disparaissent dans l'ombre du bois.

Depuis ce jour,
Malika s'en va souvent toute seule dans la clairière.
La vieille l'attend près de la maison en ruine.
Le soir, quand Malika revient chez elle,
ses poches sont pleines de fleurs et d'herbes.
Malika les colle dans un gros cahier
en répétant leur nom tout bas
pour ne pas les oublier,
leurs noms compliqués et jolis comme des formules magiques :
Mauve et guimauve,
digitale, arnica,
Verveine et anis vert,
Ostéospermum et toxidendron,
pavot et erysimum,
bourrache et Mélisse,
badiane et giroflée....

...Les parents de Malika sont très fiers; ils disent :

Malika s'intéresse beaucoup aux plantes et aux animaux.
Alors les gens disent :
- Mais c'est très bien, ça !
et qu'est-ce que tu seras plus tard,
pharmacienne ou vétérinaire ?
Malika sourit et répond sagement :
-Oh, je ne sais pas encore,
Peut-être maîtresse ou infirmière...

Mais Malika rit dans sa tête et elle pense :
- Ah ah, s'ils savaient !
Quand je serai grande, je serai sorcière !

Si cette histoire adaptée de MArie-Hélène Delval sur un vieux Pomme d'Api de 1983 ne vous convainct pas
ou que vous n'avez pas cueilli cet été les coquelicots ou la molène qui soulagent la toux,
si vous ne possédez ni "L'appel gourmand de la forêt", ni l'herbier toxique ou l'herbier des plantes oubliées que je guigne...

Vous pouvez tout de même déguster une petite soupe vitaminée
ou une salade aux graines germées

pour lutter contre les virus ...

00014837 salade vitaminée rhum malibu

Posté par giovinetta à 16:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 février 2015

JArdin d'hiver...

...Où cependant les plantes ont le coeur à fleurir en avance

 

0001472100014732

00014826

sous le charme au feuillage marcescent

0001468100014731

jasmin d'hiver et même une des salades, montée sous abri avec qq soleils d'après-midi
qu'accompagnent les quelques rosettes de mâche laissées par les gallinacées

 

00014680
sur le chemin du travail

 

0001481900014683

Les cognassiers du Japon fleurissent quand d'autres n'ont pas perdu leurs fruits
(pommiers du Japon ? dont j'espère faire bouture)

Quelques roses qui pointent la tête et nous offrent parfois un bouquet ,
bien agréable pour offrir le temps d'une expo de photographies privée.

0001484400014847

 

et puis, entre Dimanche soir et Mardi matin....

 

0001485700014869

 

 

0001487100014864

00014874

00014877

Au travail :

00014880 00014891

00014890

 

00014884 00014885

 

Posté par giovinetta à 09:44 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 janvier 2015

Un projet pour Noël 2015 (1)

En prologue, la fin de l'ouvrage avec mes premières croix de l'année, pour un anniversaire :

00014727  00014738
0001475400014755
00014761

 

Mais je voulais surtout vous parler de mon projet pour Noël 2015

     Par la participation de Biscotte au challenge 'En route vers Noël 2014', j'ai eu vent des réalisations de Roxane qui propose régulièrement de confectionner des livres de tissu... Suis 'tombée en amour' de son Livre de Noël, un objet trop sympa à ressortir chaque année pour ranimer l'Esprit de famille et les souvenirs attendris.
Trop tard pour le faire avec les autres participants 2014, surtout en 2 mois comme le proposait Roxane,
mais comme elle donnait régulièrement les patrons et explications de chaque page, je vais essayer d'en faire une par mois.


          La première double-page bien délimitée selon le gabarit, il faut s'atteler à réaliser la page de droite, le paysage !
C'est l'occasion de retrouver les techniques de patch, d'éliminer le calque utilisé au départ au profit de pièces découpées dans le tissu +0,3cm et doublées dans du freeze-paper (papier de fromager ou boucher convient très bien), en gabarit des pièces de tissu choisi, puis retourner les bords et marquer le pli au fer à repasser.
On peut alors appliquer les pièces à l'aide d'un petit point ou point invisible ou encore en feston, et assembler le motif.
Pour les fenêtres et cheminée, j'ai choisi un point de colle (pas moyen de retrouver le deuxième petit applicateur de colle à couture)

          Une vieille chemise de coton pour premier support, même si je vois que les comparses ont souvent choisi de la feutrine (il me faut m'équiper), les morceaux collectés pour découper les motifs....
C'est sûr, il manque une photo d'ensemble et le soleil se fait rare encore....
et plus possible de trop repasser la page car le cadre est dessiné au feutre effaçable !   
il va d'ailleurs falloir que je trouve un endroit pour déposer l'ouvrage pour éviter qu'il ne se salisse...

 

00014759 00014767

 

 

          Je suis presque à jour, même si l'amie à qui je l'ai proposé en tandem ne peut m'accompagner ...
Restent les broderies de sapin, fumée, piste...Et je pense ajouter un gros fil rouge au point de Boulogne pour cerner le cadre. Au contraire de la couverture, les pages ne seront pas rembourrées, seulement doublées...

édit du 28 Janvier ...
et comme ça, n'est-ce pas mieux ?

 

00014812 00014814
nuit                        jour

 


mais peut-être que pour certaines pages, selon le tissu ou flanelle, j'ajouterai cette toile rigide qui ne semble pas adhésive, contrairement à la Vliseline,  papier double entourant une fine couche double-face ou à ce tissu mou dont la partie rayée adhère ?

00014762
Clic pour agrandir, tissus au-dessus de la pochette


      J'avoue que je m'y perds dans ces matériaux.... Peut-être l'une de vous pourra m'en préciser l'usage ?

      Pour ne pas perdre les idées de décos, j'ai du coup ouvert un joli petit cahier acheté juste à cet effet !
et peut-être que cela m'aidera à dédramatiser le patchwork et m'atteler à terminer les 4 petites images de Barbara !

Alors, rendez-vous le 25 du mois prochain pour le deuxième motif !

 

Marina by Bill insieme-per-Natale-tutto-l-anno

et chez Vava

Bill (à venir)

chez Tante Lucie, une vidéo rigolote qui fait penser au motif de Noël

Guiseppina et son blog Croccetando, dont le motif semble plutôt utilisable pour la St Valentin

Posté par giovinetta à 17:57 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 janvier 2015

Un Cadeau broderie appréciable

Reçue dans la hotte de Pépère Nono
avec deux livres de modèles à déguster plus tard, pour bonnets et châles
et aussitôt mise en déco dans le sapin.

00014722

 

Magnifiques motifs tout fins bien alignés, dont les tons pastels, blancs ou d'un bleu plus contrasté s'alignent sagement et encouragent aux levers de soleil ;
Une jolie doublure tout à fait assortie,
Une forme bien pensée avec de l'épaisseur dessus-dessous-sur les côtés,
Assemblée au point de biscornu, avec son motif assorti pour un bijou de ciseaux, reçu aux premiers jours de Janvier ....

Et dedans ...

00014724
00014723

Cette règle est conçue pour étalonner le nombre de points pour des ouvrages sur toile Aïda 7 (7 points au centimètre),
plus besoin de compter un à un...C'est chic !
bon, reste à calculer où l'on commence par rapport au milieu !

J'ai bien envie de m'en refaire une sur le même modèle, comme le propose Mamilou...
mais les points sur la toile Aïda 5,5 étant faciles à compter, mieux vaut étalonner des toiles de lin.
En attendant d'en avoir le temps, j'ai repris mes toiles Aïda et lin
et ai marqué d'un fil sur le bord les repères pour un centimètre...
Sans oublier d'en chiffrer le nombre de points !

Ainsi je pourrai mieux choisir la toile de mes ouvrages,
et déterminer la grandeur du motif !

00014676 00014678

le temps de m'habituer à user astucieusement de cette règle !

Et merci à Nataly pour son tricothé réconfortant proposé de façon si cosy,
où nous avons comparé ouvrages, points, réactions,
au lendemain d'une manifestation très suivie à Toulouse
où le temps de Janvier semble s'être tellement suspendu
que je ne vois pas le mois passer...

00014674e00014671000146730001467200014670

 

00014675 

Le châle de Princesse Mumu,
(une autre artiste des aiguilles)

tricoté sur aiguilles circulaires
à couper au milieu avant d'en arrêter les mailles

Posté par giovinetta à 22:31 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 janvier 2015

Cuisine du monde

La cuisine peut paraître répétitive,
surtout si l'on pense 'alimentation'...

J'avoue ressentir parfois un coup de mou, plus envie de cuisiner....
Laisser faire mon chéri qui se contenterait de riz,
mais est bien content de le trouver truffé de ceci (courgettes) ou cela (poisson, saucisse) ?

     Et en consultant les pages de ce blog, si j'oublie souvent d'indexer 'sans gluten' pour certaines pâtisseries, on s'aperçoit vite que le calendrier commande le retour des mêmes spécialités

      Bon, secouons-nous, cette année, au lieu de la traditionnelle galette des rois que vous pourrez peut-être également retrouver ici dès que j'aurai retrouvé le lien, je teste la Choumilla de Mimounte enseignée par Ciorane....
      Evidemment, une adaptation sans gluten pour laquelle vous prendrez:

1 tasse de semoule de riz (ou mixez au blender un tasse de riz normal ou riz japonais à sushis, ça marche très bien) mélangée avec 1/4 de litre de lait tiédi pour accélérer la cuisson, où vous aurez fait fondre 65 gr de beurre.
     Vous ajoutez 1 oeuf, battez bien puis ajoutez 1 paquet de poudre levante ou levure chimique (ouh là, ça mousse !).
     Cuire à four moyen 20 à 30 mn dans un plat rectangulaire de préférence.
     Au sortir du four, laisser refroidir pendant que vous mélangerez un peu de miel et de fleur d'oranger (vous avez remarqué : pas de sucre dans la préparation de base). Coupez la choumilla en carré d'environ 5 cm et arrosez du mélange que vous aurez chauffé pour l'allonger.
     Laisser absorber ce sirop avant de déguster !


00014698

 

00014699 00014700Petite

 

il n'a pas fait long feu...

 

 

Pour comparer, j'ai réalisé dans la foulée le Kalb Ellouz, recette donnée par mon beau-frère,
Il faut s'y prendre la veille !

     Faire détremper une nuit 250 gr de grosse semoule (ou remixer 250 gr de riz) avec 175gr de sucre cristallisé et 50 gr de beurre fondu, en humectant d'un peu d'eau, comme pour de la semoule à couscous. Laisser la nuit à couvert, une fois le mélange rassemblé (= non épars)

     Le lendemain, arroser à nouveau cette pâte avec 1/2 verre d'eau, en étaler la moitié sur un plateau de cuivre huilé.
saupoudrer d'un mélange de 75 gr d'amande en poudre + 25 gr de sucre humectés d'une petite cuillère à soupe d'eau de fleur d'oranger.
     Couvrir avec le reste de pâte et égaliser au couteau.
     Tracer des carrés de 5cm de côté et les piquer d'une amande. Cuire au four modéré préchauffé 15 mn.
     Au sortir du four, arroser peu à peu d'un sirop de miel mélangé de fleur d'oranger,assez liquide.
La recette est évidemment bien plus sucrée et compacte que la Choumilla.
mais l'allure est la même !

     Bon, finalement, pour une épiphanie oecuménique, j'ai tout de même réalisé 2 couronnes des rois sur la recette habituelle. Les Rois mages viendront bien de tous les coins du monde (si seulement !!!)
Mais comme elles sont au four pendant que je rédige ce billet, il vous faudra attendre demain pour toutes les photos !

les voici mouture 2014 :

 

00014701 00014702

fourrées frangipane (poudre d'amande, sucre, oeuf)
et citrons confits, violettes + bergamote

 

 

 

00014714

 


Je fonce ouvrir les pages du policier d'Anne Perry que je viens de recevoir par surprise, un petit Noël en retard,
pendant que vous pouvez regarder quelques images de mes balades de la trêve des confiseurs,
du temps où même dans l'espace, on collaborait entre nations !

0001455500014602

00014604 00014603   Moyenne

 

 

et la finition de l'ouvrage de Noël que je me suis gardé

00014610

 

Posté par giovinetta à 23:35 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,



Fin »