Ma Perlinpinpinbox

27 mars 2017

tiens ? une éclaircie...

Cerisier, poirier et l'amandier nouveau...

 

et les toutes jeunes feuilles de l'abricotier

Posté par giovinetta à 07:06 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,


25 mars 2017

Un petit pas vers Noël 2017 (3)

Déjà MArs, quand je ne suis pas encore habituée au calendrier 2017,
au point de chambouler ou oublier mes rendez-vous...

MAis les points de ce mois ont réussi à s'assembler
pour adapter un modèle Crossstitch & needlework,
où j'ai préféré un renne un peu plus rond pour tirer cette mini-lessive d'après-Noël peut-être...

 

00026810

00026811 00026812

avec une mosaïque ou un cadre ce serait génial
mais je ne peux y arriver sous photos g**le
ni à réduire le poids des photos malgré le redimensionnement

en fait ma toile de lin à pois est plutôt grise
et j'ai pu ré-assortir en ville l'échevette de bordure de ma réserve.

Je vous mets une photo plus douce et une plus nette,
bien que le soleil fasse son apparition 1 jour sur 2...
entre deux jours glacés par le vent venu des Pyrénées

et puis j'ai pris pinces, galons et charms
pour faire un bracelet à une collègue
(et un autre pour ma fille de passage, conquise)

quitte à avoir du matériel, autant essayer de ne pas perdre la main ;)

00026809-001

Biscotte met presque le couvert

Bill n'est pas en retard

et le Bent creek de Muriel, c'est ici

Posté par giovinetta à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 mars 2017

Lectures d'Islande

Karitas-l-esquie-d-un-reve Un livre heureusement offert par une amie toulousaine...

   Par la fenêtre, j'aperçois des bateaux blancs.
Entrer dans le fjord en roulant doucement d'un bord sur l'autre, chargés de poisson.
Sous la fenêtre repose un berceau blanc.
Petit bateau blanc qui est entré dans ma vie.
Dans le berceau mon tout petit ange. Il dort toute la journée dans le rayon de soleil qui pénètre dans le salon. Si profondément que je dois lui donner une chiquenaude sur la plante des pieds pour le réveiller.
Au-dedans, la tranquillité nous enveloppe.
Au-dehors, l'activité bat son plein. Jamais on n'a autant pêché de morue....
Sigmar a du repartir directement au hareng après la saison de pêche. Je suis seule avec les garçons.
A court de couleurs.
J'utilise le charbon avec lequel je fais chauffer la lessiveuse...

          Karitas, qui vit dans une vallée de l'Ouest de l'Islande, a été initiée toute jeune à poser ses formes et couleurs sur papier, par son père maintenant disparu en mer.
Emmenée par sa mère à des fins d'instruction avec ses frères et soeurs vers la ville du sud de Akyreiri, elle a pour tâche de lessiver et alternativement de saler le hareng, tout en essayant de préserver ses mains pour son art...

 

 

 

Skaftafell National Park, Iceland Reproduction photo

Skaftafell National Park, Iceland et Lueurs du Nord
  Par: Nadia Isakova N° de l'article : 17904692163A  Site art.com

         Après 2 années aux Beaux-Arts de Copenhague, lors d'une mémorable nuit de soleil boréal et de fête, elle rencontre Sigmar, convoité par toutes,  qui reviendra la chercher pour vivre dans sa maison isolée de l'Est, entre deux saisons de poissons où elle reste seule, à cogiter sur des scènes picturales, ou affronter ses démons intérieurs presque tangibles, presque mythiques.

Nuit d'été ensoleillée dans l'Est.
PAix intemporelle...
Chasons d'amour des amants, murmures et chuchotements qui précèdent et suivent les étreintes.
Je suis auprès de mes petits endormis...
Suis assise les mains nouées ensemble dans mon giron et regarde devant moi dans la cuisine, je La regarde, noire, imposant avec ses lignes pures.
J'avais déjà lutté avec elle auparavant mais abandonné, elle était forte comme une de ces femmes qui avaient colonisé le pays, impossible d'avoir le dessus avec elle. Mais s'il le faut, je ne l'avais pas approchée de la bonne manière, peut-être manqué de respect.
Ses bruits étaient devenus ma chanson d'amour.
La cuisinière à charbon.
Je sors sur la pointe des pieds jusqu'à la réserve, me choisis un cadre de la plus grande taille, l'installe sur le chevalet, fais tout doucement pour ne pas réveiller les enfants, mélange la couleur, peins la machine directement sur la toile, noire mais malgré tout en train de flamber.
Il y a en elle un mouvement qu'on ne voit pas mais que l'on perçoit.
Comme il y a du mouvement en moi, une petite braise qui attend qu'on l'enflamme....

Ce ne sont pas les grands évènements qui changent le monde, mais les petites choses de tous les jours et les mots non-dits...

        Les pérégrinations de la famille, des soeurs, la vie entre femmes sont l'occasion pour elle de peaufiner des idées de tableaux, parfois de consentir à des portraits qui diffèrent de ses représentations non-figuratives, d'arrondir les angles de son caractère bien trempé aux heurts de la vie de femme, de maternités plus ou moins heureuses, d'entourage impérieux par les autres femmes du village -un quasi gynécée-,   de reconstruction dans le sud, après que sa soeur aînée inféconde lui eut exigé sa fille jumelle...

       Là-bas, séparée 11ans de son mari avant qu'il ne vienne réclamer son dû, sa famille, elle se laisse mener par Audur, son mentor empreinte de nature et de compréhension. Les tâches quotidiennes d'une sorte de pension de famille engourdissent sa peine et ses démons intérieurs, la laissant peindre, se frotter à l'art du collage, se garder dans l'attente pendant que ses enfants deviennent hommes.

      Elle était en train de jeter l'eau de la cuvette lorsque le tableau frappa son esprit comme la foudre. Elle resta quelques secondes immobile, vit devant ses yeux sa forme, les lignes, la robe sur la table de couture, découpée, taillée, assemblée. Elle jeta sa cuvette, se précipita dans la vieille cuisine, farfouilla dans sa caisse, en retira le grand bloc à dessin et un crayon, se faufila sous la fenêtre, s'assit et croqua, bouleversée.
Le crayon volait sur la feuille et tout à coup, ce fut comme si les femmes autour se rappelaient que là-bas était assise la femme qui était artiste, pour sûr hautement diplômée de l'étranger....

       Vous vous laisserez prendre malgré l'inconfort premier des noms islandais, à cette épopée où les rêves d'amplitude se confrontent aux petits gestes d'une vie âpre, ponctués de magnifiques descriptions; une écriture minutieuse bien que fluide qui parfois s'échappe presque vers le conte *, les descriptions de tableaux souvent inachevés....

  

 d'autres avis

* comme dans "Femmes qui courent avec les loups" de Clarissa Pinkola-Estès 

et un lien vers d'autres formes d'arts visuels ;)

D'ailleurs je m'aperçois que c'est également le moment du Festival Taul'art, à Toulouse,
une bonne façon de passer son temps d'immobilité obligée à se cultiver, s'exprimer (visible entre autre à La Chapelle St Michel)

21 mars 2017

Chaussons basket

Une naissance inespérée dans mon voisinage,
cela valait le coup d'agiter le crochet...

Mais décidément, le tuto de Bab la bricoleuse.net fait une semelle trop grande, même pour 2 ou 3 mois;
Définitivement, après plusieurs pénélopages et en suivant d'autres semelles indiquées par ma jeune soeur,
je la réalise sur 11 mailles dont 2 pour tourner, et sur 6 rangs,
-Avec un coton blanc Red Heart Miami, bien cablé-
le reste va tout seul... (coton chiné bleu de ma réserve)

 

00026740

 

 

0002674200026744

le faire-part reçu le même jour est d'un autre petit garçon, Lysandre,
déjà pourvu d'un autre ouvrage.

00026747 00026748

 

00026749

petits scotches fantaisie
et perforeuses mini en attendant de retrouver la grande reçue en cadeau de Noël

00026750

 

Finalement, les lacets en blanc ressortent mieux ;)

Posté par giovinetta à 11:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

19 mars 2017

Restes de chocolats de Noël (3)

Hem, vous allez rire : il m'en reste encore

Pourtant je fais mon possible pour en varier les adaptations !

Cette fois, c'est une alternance de noix et de crottes de chocolat
que l'on enfonce dans une pâte au jus d'orange

Miampompon reconnaîtra peut-être l'origine de mon adaptation sans gluten ?
la consommation va plus vite que la mise sur le nouvel ordinateur de mes photos...
Et surtout leur dimensionnement pour le blog !
Alors j'oublie la date et le lien des quelques blogs visités :(
J'aimerais pourtant vous faire quelques mosaïques pour partager ces recettes mais...basta !

 

Pour 3 oeufs, j'ai utilisé un jus d'orange
coupé en morceaux deux autres petites oranges
Et râpé un reste de zeste de bergamote

Mélangé jusqu'au blanchiment 50 gr de sucre roux,
3 oeufs
puis 30 gr de beurre

Ajouter 200gr de farine (de riz) où vous aurez mélangé un sachet de poudre levante,
Et le jus des oranges, le zeste de bergamote ou d'orange si elle est bio.
Verser la moitié de la pâte dans un moule à cake.
Enfoncer en ligne vos bouchées de chocolat, puis vos cerneaux de noix.
Si vous avez trop de pâte, mettez-en donc dans quelques caissettes à muffins, pour une autre occasion !

Les bouchées fondent à la chaleur du four (180° à 200° pendant 25 à 30 mn)

et la texture des morceaux d'orange rend le gâteau moelleux,
SAns prendre autant de goût que les VAssilopita enseignées par Bill

 

 

Posté par giovinetta à 08:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


18 mars 2017

Entre les deux mon coeur balance

Confiture de pissenlit ou gâteau à la banane ?

00026699

Les pissenlits se sont ouvert plus vite que le temps d'acheter les oranges bio...
alors le gâteau à la banane l'a emporté, vu chez Ciorane

chez elle, grâce aux photos parfaites comme le décor,
vous verrez que l'on peut ajouter une touche encore plus gourmande avec le glaçage Chantilly !

Pas de vrai speculoos chez moi (sans gluten vous pensez !)
Alors j'ai juste écrasé 3 bananes très mûres de l'épicier du bout de la rue,
et quelques biscuits petits beurre d'une marque sans gluten que le supermarché soldait...
Et mélangé aux 4 oeufs entiers bien battus avec 60gr de sucre roux
Seulement 30gr de beurre fondu, avec les bananes le résultat est cependant bien moelleux comme ça !

00026700 00026701 00026702

Ajouté 100 gr de farine (merci la photo !)
Un sachet de levure et une grosse pincée d'épices à pain d'épice pour ce goût que j'aime tant
un moule à cake moyen et une petite barquette pour une deuxième occasion

Un tour au four pendant 25mn à 280°

et Zou, dégustez !

00026703 gâteau banane speculoos adapté

00026704 pr danses Cintegabelle

(eh non, je n'ai pu me retenir, j'ai érasé les bords ;) )

00026706

 

Posté par giovinetta à 11:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 mars 2017

Le jardin de la St Patrick

Le tour de calendrier se fait plus rapide d'année en année...
il me semble qu'à peine l'abricotier défleuri, le cerisier veut rivaliser bien trop tôt avec le poirier

Alors juste un tour de piste pour se mettre au vert,
fusse symboliquement

l'amandier nouveau

Les buis que je vais tailler court pour éviter les moucherons

Les fèves qui poussent aussi bien dans les vasques abandonnées
qu'à travers les cageots, au potager !
la vasque voisine va agrémenter ses blettes avec un semis de betteraves

la phacélie sera bientôt enfouie pour nourrir tomates et pommes de terre à venir
et les salades blanchissent sous le 'harnais' ;)

L'amandier des voisins...

les pruniers du travail et un magnolia au Jardin des Plantes

Mimi 89 vous propose de jolies cartonnettes pour la St Patrick
Avec juste un commentaire pour les demander
(je pense imprimer les miennes en marque-page)

 

A Bientôt !

Posté par giovinetta à 23:42 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 mars 2017

Restes de chocolats de Noël (2)

Cuisine des Restes Ciorane

Non, décidément, 1kg de boules de chocolat au lait,
même reçu en cadeau de travail, personne n'en voulait plus...

Je me suis souvenue que certaines les 'traitaient' certes avec délicatesse, mais en gâteau.

Alors j'ai gardé un grand bol de lentilles corail,
qui d'ailleurs n'avaient pas gardé leur couleur après cuisson,
fondu les boules avec à peine de beurre (elles étaient assez grasses et sucrées comme cela),
ajouté 2 jaunes d'oeufs dans le chocolat,
puis 50gr de farine de riz avec 1/2 sachet de poudre levante, puis le bol de lentilles corail,
et les blancs juste battus à la fourchette.

00026289 00026290 gâteau restes choco lentilles corail

Ah j'oubliais, pour un résultat plus goûteux,
on peut ajouter une cuillèrée de cointreau ou grand-Marnier dans le mélange au chocolat

 

Le tout cuit dans un plat à cake en silicone,
(dessus craquant et intérieur moelleux...)

00026305 gâteau restes choco

oups, il en est justé resté un petit bout pour la photo ;)

Posté par giovinetta à 18:29 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 mars 2017

trop bons les amarettis !

Ils sont déjà engloutis ...
mais peut-être vous laisserez-vous tenter pour agrémenter ce weekend printanier ?

Les amarettis à la noix !

 

00026666

00026662

150gr de poudre d'amande
mélangés avec 150gr de sucre glace Maison (au blender)
et 50gr de farine (de riz)
Battre à la fourchette 2 blancs d'oeuf pour faire mousser
mélanger avec les ingrédients précédents
(on peut ajouter un zeste d'agrume, ici de la bergamote)
former à la main des boules avec la pâte et les disposer sur une plaque
les rouler dans le sucre glace

Ajouter au centre un morceau de noix...ou de pistache si vous avez !

Cuire 20mn jusqu'au craquèlement, ils durcissent au sortir du four

ici les proportions ont été réduites de moitié
mais j'ai ajouté une cuilérée de fécule de pomme de terre et 20gr de beurre fondu...une lubie sans doute...

00026663 00026664

 

0002666700026668

une autre année, j'en avais fait au citron avec une recette de crocettando
dont je ne retrouve pas le lien
mais vous pouve également voir le lien de Cocinera loca

et pour ne pas l'oublier, les différentes versions de Miamponpon dans ses Ardennes

et une recette différente avec de la farine chez ma voisine : les Montecao

Peut-être certains pourront-ils voir aussi d'autres photo et film ici

104280128_o

sans doute je devrais m'efforcer de poster de suite les recettes,
tant que l'ordinateur veut bien fonctionner sans heurt et sans reproche

Car j'oublie ensuite les adaptations ou les proportions,
malgré la photo systématique de départ avec tous les ingrédients
et l'indexation des liens d'origine en brouillon

mais j'ai terminé d'utiliser le jaune en confectionnant (avec un peu de miel) une fournée d'hélénettes

 

Posté par giovinetta à 23:45 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 mars 2017

La couverture Baby blanket de Clara

00026339

Coucou !

C*O*U*C*O*U !

 

00026340 couverture wolly Baby blanket de Clara

Idéale, la laine Wolly
en Laine Mérinos DMC,
-achetée en solde en magasin
-
mousseuse mais comme câblée
pour essayer version été ce point ajouré d'Alice MAdehere

bordé de point de riz qui maintient bien l'ouvrage
et des Aiguilles 4,5mm pour 118mailles de départ,
il est facile et très agréable sous les doigts

Je pense qu'il faut compter environ 70 cm de long
pour un berceau ou landau;
il me suffira de comparer sur l'ancienne couverture des enfants
J'imagine que cette couleur est plutôt adaptée pour une fille,
mais pour une deuxième naissance dans mon entourage cet été,
je choisirai plutôt une couleur bise
et un mélange de points à torsades ?

00026336

et bien qu'une couverture n'exige pas de boutons,
j'ai craqué pour délester Mon amie Koumori
de son trop-plein, bien rangé,
qui servira pour d'autres ouvrages, chaussons, coussinets,
cadeaux peut-être....
actuellement et depuis quelques années,
Elle customise surtout de petites poupées que les collectionneuses apprécieront

 

 00026446 00026448

00026447

 

Posté par giovinetta à 12:59 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,