Notre ville, notre quartier s'enorgueillissent du Canal du midi
mais il ne nous vient pas toujours à l'esprit les conditions de son élaboration,
financée en grande partie par Pierre-PAul Riquet lui-même,
bien que sa statue ou son buste ornent de nombreux coins de Toulouse.

On peut aux confins de Toulouse visiter le village et surtout le château de Bonrepos-Riquet, berceau de cet administrateur,
où un collectif de volontaires remet patiemment en état les pièces, le parc, les machineries expérimentales de cet inventeur,
dont les voies d'eau alimentées par les sources de la Montagne noire (Mazamet) servent toujours aujourd'hui à relier la méditerranée à la côte Atlantique...un euphémisme en fait, puisque c'est aux Ponts-jumeaux de Toulouse qu'il rejoint le Canal latéral à la Garonne (et le Canal de Brienne) où il fait bon se balader, en bateau ou sur les chemins de halage.....

     L'orchestre baroque Les Passions en faisait revivre les étapes, cette fois dans une salle du grand Muséum de Toulouse récemment.
Jean-Marc Andrieu, en petit comité et aux flûtes ici, donnait la répartie au comédien Maurice Petit,
pour un récit très vivant, familier quoiqu'érudit.


assez baroque également
de jouer dans le hall où trône l'éléphant Punch

Un concert où l'on pouvait retrouver des airs baroques de l'époque de Riquet,
et pour moi certains collègues qui ont accompagné tant de programmes musicaux dans mes études ou les concerts.

 

 

 

  

 

Un billet également en forme d'hommage,
pusique je viens d'apprendre qu'une de mes anciennes collègues,
chanteuse, justement auditrice à ce concert

vient de mourir d'une méchante et fulgurante maladie.
Nous avions ensemble partagé maintes aventures musicales
dans le Groupe Vocal Alix Bourbon
et le Choeur de chambre Les Eléments