Y avait-il vraiment urgence,
à délaisser les ouvrages de Noël pour un foulard d'été, avec la chaleur régnante ?

D'abord, j'avais acheté les deux tissus depuis un moment,
et rien n'est plus culpabilisant que de voir traîner du matériel, fusse-ce pour éclairer des fauteuils un peu ternes.
Et puis la tendinite qui s'attarde permet au plus de tricoter 4 rangs et de taper un message...
D'autant que la climatisation des trains est souvent peu souple

00028481

Etaler dans ma salle à manger les deux grands métrages endroit contre endroit, épingler, couper pour deux parties aux dimensions assymétriques (mais oui, j'ai un modèle pour le faire symétrique !) .

00028483

En profiter pour étrenner le dessous d'ordi...ou ici de machine reçu pour mon anniversaire
- un magnifique ouvrage de patch de ma plus jeune soeur, que je trouve bien assorti à mes coupons d'été-

assembler en ayant soin de laisser une ouverture pour retourner l'ouvrage,
finir de coudre et ajuster des petits pompons aux coins

0002849000028491

 

Le deuxième foulard réalisé avec l'autre partie de tissu partira chez une amie chère,
Qui prend sa retraite d'institutrice dans quelques jours, ayant commencé sa carrière un peu avant moi et avec le concours de l'Ecole Normale, à l'époque.

0002851100028512

et vous pouvez aller voir comment Douce parenthèse gâte une autre retraitée
Avec de jolis pochoirs floqués il me semble

 

* * * * *     * * * * *

 

00028512 00028512000285120002851200028512