Les inondations attirent habituellement les badauds en bord de Garonne
et un des bras sert de base pour les circonvolutions des kayaks

l'eau avait heureusement commencé à baisser

00032249

00032250

00032251 00032246

00032247

20180225_163203

20180225_164233 00032254

Sur les bords aussi, les talus sont glissants

 

20180225_164356

Sur la hauteur de ce "Ramier", on trouve les traces des anciens Moulins à poudre,
qui alimentaient la Poudrerie, peut-être la SNPE et AZF Grande Paroisse,
disparu dans la grande explosion de 2001
qui laisse encore des traces sur certaines maisons et entreprises, comme sur le CHS tout proche.
(notons que l'entreprise Boulanger, reconstruite,
vient de laisser place à un immense hangar pour ... les stocks Amazone)

Certains hangars, en meilleur état, servent pour les associations de kayakeurs
ou des ateliers de poterie

00032257

00032255

00032256

 

Coïncidence, je lis justement un roman de  Jean-Pierre Noté  qui porte ce titre
et dont les pages, d'écriture irrégulière, vont nous amener du plus profond d'une base russe à Toulouse, ma ville du sud de la France.
Le sens du titre n'apparait pas encore clairement car l'action -à ce stade de ma lecture- se situe bien avant cette date : Evgueni a remarqué sur les radars le signal d'un des camions qu'il doit surveiller.... mais pas du tout à l'endroit prévu !
Comme il se fait rapidement tirer dessus pendant une anodine partie de pêche, le voilà qui prend ses cliques et ses claques pour anticiper par des voies détournées son voyage professionnel vers Toulouse...
Une lecture qui va sans doute m'accompagner dans  un proche déplacement, histoire de rester dans la note !

21 Septembre par Notéangle de la place des Carmes où a lieu un marché journalier, un café très fréquenté...